Le quartier St Marceau d'Orléans
 
Situé entre Loire et Loiret, sur la rive gauche, on y entre par le pont George V venant de la ville d'Orléans et ceinturé par Olivet,
St Jean-le-Blanc et St Pryvé-St Mesmin.
Depuis toujours, son histoire est étroitement liée à l'horticulture qui depuis Henri IV lui a donné ses lettres de noblesse.
L'horticulture Orléanaise a fait de la ville sa réputation de "cité des roses", "cité des fleurs" et "Capitale de l'horticulture" pendant des siècles.
L'horticulture a contribué non seulement à l'histoire de la ville, mais également du Département et de la Région, et depuis bien longtemps nos souverains avaient choisi tout cela pour y construire demeures et châteaux.
L'horticulture vitrine touristique grâce à ses nombreux parcs et jardins, dont le décor change à chaque saison a souvent de fois donné l'occasion à Péguy et à Ronsard, déjà à leur époque, d'évoquer à nombreuses reprises les fleurs dans leurs écrits.
Ce grand quartier ou les 11 parcs, jardins et squares rappellent que l'horticulture Orléanaise y a pris ses racines et qu'il fut donc choisi dès le 16e siècle pour y cultiver des arbres, des légumes, des fleurs, des rosiers, grâce à la qualité de son sol.
C'est donc dans ce quartier qu'apparût pour la première fois les "courtilliers", qui cultivaient des sortes de petits clos appelés courtils, puis se fut les "maragers" dans les secteurs plus humides, devenus ensuite "maraîchers". Tout cela conduisit aux "préoliers" tiré certainement du préau, qui était une pelouse qui présentait les premiers jardins d'agrément, qui finit par développer le mot "jardinier".
A noter que le mot "pépiniériste" qui était celui qui faisait de l'élevage d'arbres, n'est apparu qu'au 18e siècle.
stmarceau

flamme 
5 septembre 1992
1er jour d'oblitération de la flamme

Des roses à St Marceau
Si la ville d'Orléans fut qualifiée de "cité des roses" ce n'est pas par hasard.
En effet, une nouvelle fois le quartier St Marceau fut pendant des dizaines d'années le laboratoire pour la découverte de nouvelles roses.

L'his
toire débute en 1827 avec la naissance de la première rose par Paterne MAUGET "Blanc pur", appartenant au groupe des "noisettes".

Près d'une trentaine de rosiéristes ont donc donné naissance à plus de 400 variétés de roses dont le précurseur parmi tous fut Mauget. 
Aujourd'hui près de 250 variétés restent en culture.
blanc pur

Le Conservatoire de rose Jean DUPONT
, permet la conservation d'un certain nombre de ces variétés.
 
 roseraie1 roseraie3 roseraie2

 
Titre de l'article
  *

Copyright 2017 Corporation de la Saint-Fiacre.